Danone Archives - Marketing is Dead
483
archive,tag,tag-danone,tag-483,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Danone Tag

  • TRIER PAR :
  • TOUS
  • Actualité
  • Articles, publications
  • Consumer Insight
  • Coups de gueule
  • Culture(s)
  • C’est déjà demain
  • Demain l’assurance
  • Entretiens
  • Etudes Marketing
  • Interviews
  • Interviews 2.0
  • Le marketing par les nuls
  • Les copains d'abord
  • Livres
  • Mardis du Luxembourg
  • Marketing 2.0
  • Non classé
  • Respect
  • Ridicule
  • Société
  • Un peu de bon sens
  • Web 2.0

Faber : la fin d’une idole ?

Il n’y a pas si longtemps, toute la communauté marketing encensait Emmanuel Faber, Président de Danone, quand il défendait dès 2016 devant des étudiants d’HEC médusés, que « Sans justice sociale, il n’y aura plus d’économie », comme le relatait alors Start Les échos : pas le discours d’un patron !

Sous sa gouvernance, Danone deviendra le « premier groupe coté de taille mondiale à adopter le statut juridique d’entreprise à mission tel qu’inscrit dans la Loi Pacte votée en 2019 », comme le soulignera encore Start Les échos : de quoi forcer l’admiration.

Et quelle mission : Apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre », comme le rappelle la page « à propos » du site Danone !

Emmanuel Faber chaussait les bottes de son illustre prédécesseur, Antoine Riboud, celui qui fera des Verreries Souchon-Neuvesel un géant de l’alimentaire ; celui qui proposera à un aréopage de patrons dès 1972 de « réduire les inégalités excessives en matière de conditions de vie et de travail […] de trouver les valeurs qui amélioreront la qualité de la vie en disciplinant la croissance » … un vrai discours de gauchiste qu’il assène à Marseille à un CNPF, l’ancêtre du Medef, stupéfié, comme le relate Le Monde.

Et voilà qu’aujourd’hui Emmanuel Faber annonce la suppression  de 2000 postes au sein du groupe Danone, avec pour résultat immédiat un beau milliard d’euros d’économies, excusez du peu !

Oui, mais Danone va mal, Danone est au bord de la faillite ; d’ailleurs avec la fermeture des CHR, sa branche eau a particulièrement trinqué – je sais, le jeu de mots est douteux !

En fait, non, Danone ne va pas si mal : seulement sa marge opérationnelle courante stagnera à … 14% cette année, excusez du peu ! Je connais des présidents de compagnies aériennes qui s’en contenteraient volontiers.

En plein 1er confinement, la page Danone Solidaire évoquait les « 9000 femmes et hommes de Danone en France mobilisés pour faire face à la crise COVID-19 » : en ce printemps 2020, l’altruisme suintait des entreprises – seule voix discordante … Geoffroy Roux de Bézieux, bien évidemment !

Le 2ème confinement respire la lassitude, le pessimisme – et pour beaucoup, le retour au business as usual, sans trop d’état d’âme : les premiers à se relever boufferont les autres demain, c’est comme ça.

Même s’il s’en défend, Emmanuel Faber est redevenu un « patron as usual », avec le cours de bourse en seule ligne de mire ; c’est dommage, mais ce qui est sûr, c’est que son nom sera bien moins souvent cité à la tribune des conférences marketing !

« Votre mission, si vous l’acceptez … » : zut, c’est fini, il ne l’accepte plus vraiment … Danone rentre dans le monde du Missionwashing !