Le marketing est mort. Vive le marketing ! - Marketing is Dead
18965
home,page-template-default,page,page-id-18965,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Le marketing est mort.
Vive le marketing !

Réinventons le marketing

Le marketing est né de, et avec, la société de consommation.

Aujourd’hui, c’est avec elle qu’il s’effondre !

 

Nous basculons d’une civilisation taillée aux mesures des marketers et des publicitaires à une autre où les consommateurs sont en train de s’emparer du pouvoir.

Un nouveau consommateur, ou plutôt non : un nouveau citoyen, est né, qui glisse soudain entre les doigts des marketers. Logique : personne ne les avait préparés à de telles catastrophes !

La situation n’est pourtant pas si désespérée : puisque nos concitoyens sont en train d’inventer un nouveau monde, à nous d’inventer un nouveau marketing.

Le mot d’ordre aujourd’hui, c’est : curiosité. Abandonnons les process d’hier, si chers aux consultants, et tournons nos regards – sans a priori aucun – vers les consommateurs.

Parce qu’il n’y a pas la société d’un côté, et le business de l’autre, bienvenue sur Marketing is Dead !

 

Les derniers posts

  • Inclusivement vôtre

    L’écriture inclusive : on en parle un peu moins ces temps-ci – mais reconnaissons-le, le gouvernement a quelques autres dossiers qui s’accumulent sur son bureau, assez urgents semble-t-il. Et c...

  • Startup, Mode d’emploi

    La collection des 100 pages, ça suffit des éditions Kawa vient de s’enrichir de l’ouvrage de Laurence Leseur : Startup, Mode d’emploi, ouvrage dont j’ai eu le plaisir de rédiger la pr...

  • Hugues Cazenave, les marques et les citoyens

    En amont de la conférence Adetem du 17 Mai : Marques : de l’attachement à la défiance, petite interview d’Hugues Cazenave....

  • Une fiction moderne …

    « L’audience a permis de comprendre que l’appellation « Groupe de Tarnac » était une fiction », a résumé la Présidente du Tribunal correctionnel de Paris : une sacrée claque non seul...

  • Marques : de l’attachement à la défiance

    La rumeur court que chez un grand opérateur de la télévision, existe une salle capitonnée où les clients mécontents peuvent de défouler ; bien sûr, ce n’est qu’une rumeur mais … Le marke...

  • Marketing d’influence et Relations Publics, amis ou ennemis ?

    Telle est la thématique sur laquelle L’Argus de la Presse a demandé à 25 experts de réfléchir pour un livre blanc ; voici ma contribution, les autres étant téléchargeables ici  Rien ne se...

  • La marque, l’ultime punching ball

    Aujourd’hui, les consommateurs ont pris conscience que, sous couvert d’une certaine gratuité, les marques leur volent des données, mais aussi une certaine intimité. En retour, ces derniers s’...

  • Les médias sociaux n’ont jamais rendu intelligents

    Ce texte constitue ma contribution au livre blanc L’accès à l’information et aux Réseaux Sociaux rend-il plus innovant.e ?, réalisé à l’initiative d’Alban Jarry et réunissant plus de 18...

  • Pourquoi si peu de mauvais avis sur LaFourchette ?

    Réponse : parce que LaFourchette n’en veut pas, ça doit nuire à son business ! Mardi, je réserve à La Factory Burger, rue des Halles, histoire de manger un vrai burger après une journée cha...

  • Relire Céline

    Récemment, les médias se sont répandus en diatribes enflammées contre une éventuelle réédition des pamphlets antisémites de Céline – écrits à vomir, nul ne le contesterait, mis à part qu...