Les assureurs face à la consommation collaborative. - Consumer Insight
24787
post-template-default,single,single-post,postid-24787,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Les assureurs face à la consommation collaborative.

Les assureurs face à la consommation collaborative.

Cédric Giorgi.jpgLe 5 Novembre dernier, le LAB organisait une matinée sur le thème : Le développement de la consommation collaborative, quels impacts sur l’Assurance et Services Financiers ?

Cette réunion s’est achevée par une table ronde réunissant quelques professionnels de l’assurance et de la consommation collaborative, qui reformulent ici leurs réponses.

Aujourd’hui, entretien avec Cédric Giorgi, un des fondateurs de cookening.com.

MarketingIsDead : En deux mots, c’est quoi Cookening ?

Cédric Giorgi : Cookening est une place de marché en ligne facilitant l’organisation de repas à la maison entre particuliers. Ces repas sont des moments  de rencontres exceptionnelles, réunissant des personnes qui n’auraient jamais pu se rencontrer par ailleurs, dans un lieu privilégié favorisant la convivialité, et autour d’une cuisine authentique.

Concrètement, nous utilisons les repas chez l’habitant, les repas à la maison comme le moyen de connecter les gens, connecter les cultures. Nous sommes en plein dans l’économie collaborative, en travaillant sur l’impact social de cette nouvelle économie.

MarketingIsDead : Après plusieurs années dans des groupes comme Seesmic ou Scoop.it, qu’est-ce quoi t’a poussé à te lancer dans la consommation collaborative ?

Cédric Giorgi : Le fait d’être au contact d’entrepreneurs, que ce soit Marc Rougier, Ludovic Le Moan et Guillaume Decugis chez Scoop.it et Loic Le Meur chez Seesmic, est clairement ce qui m’a donné envie d’entreprendre, de me lancer dans mon propre projet. C’est l’envie d’avoir un impact qui fait entreprendre, l’envie de faire bouger les choses, de changer une partie de la vie des gens, ne serait-ce que le temps d’un repas comme avec Cookening.

Je n’avais pas prévu de me lancer dans la consommation collaborative, j’ai découvert le concept, l’écosystème après avoir eu l’idée de Cookening, et cela n’a fait que finir de me convaincre.

Marketing is Dead

Pas de commentaires

Réagissez !